Blog / Actualité

Blog - Nos fleurs ont du talent

Qu’est ce que le CBD (cannabidiol) et comment le consommer ?

Le CBD (cannabis légal) provient de la plante de chanvre (Cannabis sativa L), c’est une molécule cannabinoïdes ayant des effets psychoactifs non euphorisants, à la différence du THC (cannabis illégal). Cette molécule est reconnue pour ces propriétés anxiolytiques, anti-inflammatoires, anti-convulsivantes, neuroprotectrices et antalgiques. Il détend, apaise, réduit le stress, facilite le sommeil et peut aider à mieux supporter les douleurs grâce à son léger effet anti-inflammatoire… Pour que la fleur de cannabis soit légale, sa teneur en THC (delta-9-tétrahydrocannabinol) ne doit pas excéder 0,20 % (Garanti par un laboratoire français et/ou européen indépendant)

Mise en garde & précautions d’usage

Si les produits contenant du cannabidiol (CBD) sont à l’heure actuelle tolérés en France, leur taux de tétrahydrocannabinol (THC) doit impérativement être inférieur à 0,2 %.

Pour en savoir plus, consultez notre article sur la législation du CBD en France.

Cette molécule n’est pas considérée comme toxique, mais, par principe, du fait d’un manque d’information sur les effets à long terme, il est vivement déconseillé aux femmes enceintes de consommer du CBD sous quelque forme que ce soit. De plus, la vente de produits composés de CBD est également interdite aux personnes de moins de 18ans.

Par ailleurs, il doit être noté que le CBD pourrait avoir une incidence sur l’assimilation de certains médicaments, principalement pour ceux qui sont métabolisés par le foie et l’enzyme cytochrome P450. Le CBD pourrait ainsi diminuer les effets de ces médicaments et accroitre leurs effets secondaires. Il semblerait que le CBD ait aussi une incidence sur la tension artérielle ; sa consommation serait par conséquent préjudiciable aux personnes souffrant d’hypotension.

Pour rappel, le CBD et les produits qui en contiennent ne sont pas des médicaments et ne peuvent donc pas servir à traiter ou guérir des maladies. Les produits au CBD ne peuvent et ne doivent pas remplacer la prise de médicaments prescrits par un professionnel de la santé. Commencer

Nous ne pouvons que vous inviter à consulter votre médecin traitant avant la prise de produits comportant du CBD, surtout si vous suivez un traitement médical.

Enfin, si vous débutez dans la consommation de CBD, ou si vous n’êtes pas un consommateur régulier, il sera préférable de vous diriger vers des produits faiblement dosés ou facilement fractionnables. Quoiqu’il en soit, mieux vaut adapter votre consommation à votre ressenti et à l’impact du CBD sur votre corps.

Modes de consommation du cannabidiol (CBD)

Fleurs de cannabis

Outre le fait que les fleurs de cannabidiol peuvent être ingérées telles quelles, il y a de nombreuses manières de les consommer.

En Infusion

L’une des options pour consommer des fleurs de CBD, c’est l’infusion. Pour réaliser une tisane à base de CBD, il suffit de moudre les têtes (par exemple à l’aide d’un grinder) et de les utiliser en guise de thé.

Par exemple, une dose d’environ 2% du liquide à infuser serait un bon début (à raison de 2mg par litre d’eau), pendant au moins 10mn. Pour optimiser la dissolution des cannabinoïdes dans l’eau, et ainsi, profiter de tous les bienfaits du produit, n’oubliez pas d’ajouter une matière grasse dans votre préparation. Vous pouvez utiliser de l’huile végétale, du beurre, du lait végétal ou animal, ou encore de la crème…

Il faut en effet savoir que plus le taux de matière grasse est élevé, plus l’extraction du CBD de la fleur est rapide et efficace. Si vous souhaitez préparer un thé façon chaï avec du lait demi-écrémé, il vous faudra plus de deux heures pour obtenir l’extraction du CBD par chauffage…

Si vous n’appréciez pas les saveurs végétales du CBD, il est tout à fait possible d’aromatiser la boisson à votre convenance avec du cacao, du miel ou encore une épice comme la cannelle.

!! Attention !! Le point d’ébullition se situe entre 160-180°C [320-356°F] ; au-delà, le CBD perd ses propriétés. Si vous souhaitez bénéficier des propriétés antibiotiques & sédatives du cannabigerol (CBG), il vous faudra ne pas dépasser les 52°C (126°F), point d’ébullition de cette molécule.

Pour plus d’informations quant à l’art d’une bonne infusion, rendez-vous sur notre article à ce sujet.

En Vaporisation

Pour consommer les fleurs de CBD sainement, vous avez la possibilité de les inhaler par le biais d’un vaporisateur de qualité prévu à cet effet. Ce mode de consommation convient à un public précis : les consommateurs de cannabis qui veulent réduire leur addiction ou remplacer le contenu de leur joint au profit d’un produit plus bienfaisant.

Les vapeurs de CBD sont en effet beaucoup moins agressives et néfastes pour la santé que les fumées produites par combustion.

Pour ce faire, vous devrez chauffer une ou plusieurs fleurs à la bonne température. Ainsi, elles chaufferont sans pour autant brûler. Selon la température à laquelle vous les chauffez (entre 50°C à 180°C), vous bénéficierez de certains effets plutôt que d’autres.

Il est aussi possible d’incorporer vos fleurs de CBD émiettées dans toutes vos recettes, à l’instar d’une herbe aromatique. Les fleurs de CBD, de même que les résines de CBD & les huiles de CBD peuvent entrer dans la composition de nombreux plats & boissons.

Vous trouverez d’ailleurs sur (internet/notre site) un grand nombre de recettes de CBD, aussi bien sucrées que salées.

Il y a deux principales façons de procéder pour utiliser le CBD en cuisine.

Vous pouvez tout d’abord extraire le CBD des fleurs de chanvre en les infusant dans une matière grasse avant de cuisiner. Mais certaines recettes de cuisine utilisent directement les fleurs de CBD, broyées par exemple.

Quel que soit le mode de préparation de la fleur de CBD en cuisine, il est important d’utiliser des matières grasses et de chauffer la préparation pour en extraire les principes actifs.

L’intérêt du cannabidiol en cuisine est qu’il se diffuse lentement dans l’organisme pour un effet à long terme.

Pâte ou résine de CBD

Vous pouvez consommer la résine de CBD de la même manière que les fleurs : vous avez donc le choix entre l’inhalation, l’infusion, ou l’incorporation dans vos préparations culinaires.

Un simple bol ou un support non inflammable suffit ainsi à bénéficier des vapeurs de résine de CBD. Vous trouverez enfin dans le commerce des vapoteurs avec une grille spécialement adaptés à la consommation de résines de CBD.

Pour vapoter, commencez par vous munir d’un vaporisateur de qualité. Effritez votre résine CBD, puis placez le produit dans le récipient prévu à cet effet. Tassez bien le produit, mais n’en mettez pas trop non plus, car cela risque de nuire à la bonne combustion de ce dernier. Et si vous n’en mettez pas assez, la vaporisation ne sera pas efficace non plus. Remplissez le réservoir avec minutie, refermez-le, et faites chauffer votre vaporisateur.

Si votre vaporisateur propose des températures déjà intégrées, vous n’aurez rien à faire. Sinon, vous devrez prendre soin de toujours régler la température entre 160 et 220 degrés celsius. En dessous des 160 degrés, la vaporisation ne fonctionnera pas, et au-delà de 220 degrés, vous allez brûler la résine et vous irriter la gorge. Bien entendu, vous pouvez ajuster la température selon votre ressenti.

Cristaux

Les cristaux de CBD sont des isolats de CBD très purs (à plus de 98 %) et ressemblent généralement à une poudre blanche avec une consistance proche du sucre glace.

Ces cristaux sont généralement disponibles dans de petits contenant de 500 ou 1 000 mg et peuvent être consommés de différentes manières : vous pouvez consommer les cristaux de CBD tels quels sous la langue, ou bien en dilution avec un corps gras ou un e-liquide.

Grâce aux cristaux de CBD, vous pouvez produire votre propre huile au CBD en mélangeant les cristaux à une huile de votre choix.

Il est également possible de fabriquer vos propres e-liquides pour cigarette électronique en mélangeant les cristaux avec une base de propylène glycol et glycérine végétale avec des arômes.

Les cristaux peuvent également être vaporisés seuls, mais avec un matériel spécifiquement destiné à cet usage et non pas avec une cigarette électronique classique. Le vaporisateur vient chauffer le produit pour vous permettre une inhalation douce et riche en principes actifs.

Le plus bel atout de cette méthode, c’est qu’elle vous permet de profiter des arômes uniques du cannabis, sans aucun danger pour votre santé. Pas de combustion, pas d’irritation. Pas de tabac, pas d’addiction à la nicotine. Seules les vertus officinales et les saveurs exceptionnelles du chanvre vous sont offertes lorsque vous utilisez un vaporisateur. Si vous êtes un ancien fumeur ou que vous êtes dans une démarche d’arrêter de fumer, c’est probablement la meilleure solution pour garder des sensations proches de la fumée d’un joint, mais en version totalement saine.

Comme expliqué précédemment, il suffit d’effriter vos fleurs, résines ou cristaux de CBD de façon homogène, puis de les placer dans le réservoir prévu à cet effet.

Retour aux articles

Newsletter CDG60

Newsletter

Vous souhaitez inscrire à notre newsletter et recevoir nos offres ? Merci de renseignez votre email.

[sibwp_form id=1]


Mes points NFODT